Histoire de la machine à coudre

 

Histoire

de la machine  à coudre

Vers 1700, la Renaissance. Des vêtements très élaborés et ornés. A ce moment-là, pourtant, tout est fait à la main. S'il devrait y avoir une nécessité, c'était bien une machine à coudre. 
L'Allemand Weisenthal, qui en 1755 a vécu en Angleterre, a inventé une aiguille avec le chas au milieu et a chaque extrémité une pointe. D'autres, comme Madersperger et Greenhough, ont utilisé aussi cette aiguille. Ces aiguilles sont aujourd'hui toujours utilisés dans l'industrie de la broderie.
En 1790, l'ébéniste anglais Thomas Saint présentait une demande de brevet pour une machine à coudre en bois capable de faire un point de chaînette. Saint Thomas est considéré comme l'inventeur de la machine à coudre. Son point de chaînette à la machine a été conçue pour une utilisation dans les ateliers pour la fabrication de chaussures et de bottes, le travail le plus intensif.
En 1800 Balthazar Krems de Mayen, Allemagne, fabricant de bonnets de nuit invente le point de chaînette extensible. Il a utilisé en premier une aiguille avec le chas à la pointe de l'aiguille. Il était le premier à obtenir le boucle du point de couture à l'envers du tissu.
En 1814 Le maître tailleur Joseph Madersperger de Kufstein, Autriche, construit une machine à coudre à deux aiguilles pour coudre des couvertures. Malheureusement il lui manquait les moyens de commercialiser cette machine et il ne pouvait pas la mettre en production. Il est décédé en 1850 à l'âge de 82, à Vienne dans une maison de retraite pour les plus démunis.

Le Français Barthélemy Thimonnier, de Arbeste, département du Rhône, a obtenu un brevet en 1830 sur sa machine qui faisait un point de chaînette. Mais une foule de tailleurs ignorantes et en colère, ont vu dans sa machine une menace pour leur profession, et ont détruit la plupart de ses machines. Thimonnier a du fuire et ne s'est jamais remis de cette bataille. Plus tard, comme directeur de spectacle il montrait sa machine comme une curiosit&´ mécanique dans un cirque. Il était très heureux pendant ces manifestations. Il est décédé en 1857 complètement ruiné. Pour coudre avec cette machine "Thimonnier" il fallait faire chaque point en appuyant sur la pédale. Les boucles du point de chaînette était formé sur le dessus du tissu. La couturière avait la responsabilité de veiller à ce que le tissu, après chaque point, était poussée plus loin pour obtenir les points de même longueur.

Pour Barthélemy Thimonnier, il est né à L'ARBRESLE (Rhône) !

et mort et enterré à AMPLEPUIS (Rhône) :
dans ces deux villes il existe un musée avec une reproduction de son invention (brevet).
 
En 1834 Walter Hunt, autodidacte, (il a conçu notamment l'épingle de sureté et le premier stylo), entre 1832 et 1839 a été particulièrement intéressé par la machine à coudre. Il a réussi, au moyen d'une navette pour la première fois dans l'histoire de faire un point droit, comme on le connait aujourd'hui, de se former. Il est le fondateur du principe de la couture, avec 2 fils un fil supérieur et un fil inférieur.
En 1845, l'Américain Elias Howe, de Spencer (Massachusetts) a également construit comme un des premièr, une machine dans laquelle le second fil faisait un mouvement alternatif dans la navette (navette "shuttle". Il est très probable que la navette des métiers à tisser a inspiré les mécaniciens américains. Le vrai succès de Howe était, quand il, en 1845, avec son ami et financier Fisher, cousait sur sa machine avec la navette un vêtement avec un point droit double. Il a cru avoir atteint son but. Mais pendant ce temps, d'autres Américains ont été très occupés à perfectionner la machine à coudre. Son principal rival, Isaac Merrit Singer, a construit une machine similaire. Bien sûr cela à fini avec un procès pour obtenir le droit de la priorité. Après un longue litige Howe gagne le procès. La réussite matérielle lui sourit, à un tel point qu'il reçoit 2 millions de dollars pour les droits sur son brevet. Avec ses ressources propres, il se équipa pendant la guerre de Sécession toute une brigade militaire. Il mourut à l'âge de 48 ans en 1867.
 
En 1850 une licence est accordée à Wheeler & Wilson, de Bridgeport (Connecticut) aux États-Unis. Allen B. Wilson a construit la première machine à coudre avec une crochet rotatif. Il est équipé une canette en forme d'une lentille. Wilson a d'abord utilisé un crochet qui ammène le fil supérieur autour d'une canette immobile. Cette canette par un support annulaire, appelée «lunettes» visée à l'amener, dans sa position centrale. La Société Wheeler & Wilson Machine à coudre était très entraînant dans la région, mais n'était pas financièrement assez solide pour supporter une évolution rapide. Elle a été achetée par la Compagnie Singer. Isaac Merrit Singer, un ancien directeur de cirque, a le mérite de mettre à disposition la machine à coudre au grand public. Il est le grand developeur de l'industrie de la machine à coudre am&´ricaine.
 
La première machine à coudre développé par Isaac Merrit Singer est breveté en 1851.
Cette machine à coudre était emballée dans une boîte en bois qui une fois ouverte pouvait être utilisée comme une machine à pédale. Singer ne se rendent pas compte qu'il pouvait brevetér cet invention. Quand on le lui souligné il était trop tard, cet invention était déjà en usage public. Cette machine était très lourde et plus adaptée pour un usage industriel que domestique.
1851-1860 Création d'une nouvelle génération de machines.
Les noms allemands comme Koch, Gritzner, Pfaff, Kayser, Muller, Mundlos, Durkopp, Biesolt, Locke, Nothmann, Ours et Rempel, ont été connu dans le monde entier. Seul Pfaff est resté. La base de l'Industrie Pfaff a été posée par Georg Michael Pfaff.
Une petite machine point chaînette de 1855 de la Société Seeling de Paris. Elegante mais pas encore de forme fermée. La bobine est placé sur le barre d'aiguille.
 
L'histoire de l'invention de ce type de la machine point de chaînette populaire est remarquable. En 1855 James Gibbs, un agriculteur de la Virginie (Amérique) a vu une machine en bois Grover et Baker dans un annonce dans les journaux et ne comprenait pas comment la machine pourrait coudre. Le mécanisme à la base de la machine n'était pas visible, et Gibbs n'a pas pensé que cette machine pouvait utiliser une fil canette. Il inventa l'idée d'un crochet rotatif, mais ne développa pas immédiatement son idée. Gibbs produisait plus tard, avec Charles Willcox une machine à coudre dont le principe était le crochet rotatif qu'il fait breveter en 1857. La société existe toujours, mais ne fait que la machinerie industrielle.
1855 Wheeler & Wilson montrent leur machines avec transport du tissu pour l'Exposition Universelle de Paris.
1858 En Amérique, plus de 100.000 machines à coudre fonctionnent déjà et partout des ingénieurs entreprenants sont intéressés par la machine à coudre et par sa fabrication. La machine présentée ci contre fait un point de chaînette.
1860 Construite en France, cette machine élégante a un bras libre.
Un modèle amélioré de Howe en 1860. Caractéristiques: une pénétration de l'aiguille perpendiculaire, une aiguille droite, la canette grande et longue et un volant en bas de la machine.
La machine Singer d'origine était lourde difficile à utiliser, plutot destiner à un usage industriel, mais en 1858 Singer mets une nouvelle machine légère et familiale sur le marché et en 1865 et la machine améliorée "New Family". Cette machine a été produite pendant 20 ans environ et plus de 4 millions de machines ont été produites. En général, cette machine était similaire à des machines produites au début du 20e siècle.
1867 Une petite machine qui ressemble de façon frappante à une machine pour les enfants. Cette machine a été produite par la firme de Wanzer & Co. de Hammilton, Canada et dispose d'une canette oscillante.
En 1870 machines de plus en plus sont produites avec une bobine, comme cette machine qui a été fabriquée à Rouen.
1870, cette machine aussi fait un point de chaînette, la vitesse devient de plus en plus important était pour cette machine 200 points par minute.
1878 Le petit "Legat" de Paris. Un modèle avec une canette oscillante, a actionner avec un bouton. Canette horizontal.
En 1879 William Jones du Guide Bridge, Lancashire ont pris leur premier brevet de machine à coudre en 1869 et a fondé une société qui fabriqué encore des machines à coudre. Ce type de machine était en production de 1879 à 1909. Cette machine a été fabriquée pour l'exportation vers les pays tropicaux. Les parties non-peintes étaient chromé pour prévenir la rouille et etait livrée avec un boîtier en acier.
 
En 1880 Le «Original Rhemania» de la firme Junker & Ruh. Une réelle conception allemande: construction solide et lourde. Longue canette balancant. La partie supérieure de la machine peut être renversée en arrière. Entraînement se fait à la main par la grande roue.
En 1882 L'année de la machine zigzag.
La premiere machine zigzag utilisable apparaîtra dans le monde. L'Allemand, John Kayser, de Kaiserslautern, les mets sur le march&´. Kayser inventa une construction pour faire un point zigzag réglable. La plaque d'aiguille présente déjà un trou oblong, comme c'est le cas maintenant pour toutes les machines à coudre modernes.
Cette machine à coudre a été fabriqué en 1888 et est le dernier modèle faite par la Société machine Howe, qui, après la mort de Elias Howe en 1867 a été menée par ses fils. Bien que Howe avait un brevet sur son procédé de fabrication de machines à coudre depuis 1850, il ne produit pas avant les années 1865. Pendant ce temps son frère Amasa produisait, à partir de 1854, des machines à coudre sous le nom de "Home Sewing Machine Company", a jusqu'en 1873.
1900-1940 Une période sans aucun développement significatif. Outre la machine à coudre avec la navette, la machine avec la bobine ronde (bobine circulaire) devient très populaire. Les modèles de cette période n'ont pratiquement pas changé et toutes les machines étaient et sont restés de couleur noire avec des ornements en or, argent et souvent incrustés de nacre.
Nouveau, toutefois, l'introduction de la Pfaff 130, machine à coudre zigzag avec crochet rotatif, conçu par un ingénieur hollandais. Particulièrement adapté pour les tailleurs et à domicile.
Jusqu'à environ 1950, de centaines de milliers d'exemplaires de ce modèle sont produits. Aujourd'hui, cette machine est toujours très populaire dans les pays comme le Pakistan et l'Inde, où ces machines sont utilisé pour l'industrie à domicile.

En 1940, Les machines &` coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient tr&`s lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont &´té faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 &´taient sur le marché ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont &´té faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines &` coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont &´té faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont &´té faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines &` coudre qu En 1940, Les machines &` coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient tr&`s lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le marché ont &´té faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main ou en pédalant.< En 1940, Les machines à coudre qui jusqu'en 1940 étaient sur le march&´ ont été faites de fonte, étaient très lourdes en poids, avait une couleur noire, ont été appelés design plat et ont été opérés à la main o